Climat et civilisation.

Ces derniers jours, j’entends parler à nouveau des changements climatiques. J’en avais parlé il y a quelques temps, mais maintenant il est temps de faire une discussion plus générale.

1. Les zones climatiques.

Les climats sont habituellement définis selon la classification de Köppen-Geiger. Cette classification divise le monde en 5 zones climatiques:

  • A: Climat tropical. Un climat chaud toute l’année, avec des précipitation relativement abondantes. À l’équateur (Am), les pluies sont assez bien reparties tout le long de l’année, tandis que aux tropiques (Af), les précipitations se concentrent dans des périodes définies, et donnent lieu au phénomènes des moussons.
  • B: Climat désertique. Dans le désert, le climat est très sec et les pluies sont rares. Il peut y avoir deux types de déserts: les déserts chauds (BWh), en Afrique, Moyen Orient et Australie, et les déserts froids (BWk), en Asie centrale. Des déserts de plus petite taille se trouvent également en Amérique du Nord et du Sud.
  • C: Climat tempéré. C’est un climat avec des saisons bien définies, et des hivers douces. On peut distinguer, à l’intérieur de ce climat, le climat méditerranée (Csa – avec été chaud et sec), le climat chinois (Cwa – avec hiver sec et été humide), le climat subtropical (Cfa – Avec précipitations tout le long de l’année, et étés chauds) et le climat océanique (Cfb – avec précipitations tout le long de l’année, et étés frais).
  • D: Climat continental. C’est un climat avec des saisons bien définies, et des hivers rigides. Comme pour le climat tempéré, on peut avoir des étés chauds ou froids, pluvieux ou sec (Dsa, Dsb, Dfa, Dfb). La différence avec le climat méditerranéen est dans l’hiver, toujours très rigide.
  • E: Climat polaire. C’est un climat toujours froid, sans une vraie saison d’été. On peut avoir une courte saison où les temperatures remontent quelques dégrés en dessus de zéro (ET) ou un hiver permanent (EF)

2. À chaque climat sa civilisation.

Les différentes civilisations ont presque toutes suivi l’andament des différentes zones climatiques: en général, une civilisation s’adapte à une précise zone climatique, et il est très rare qu’une civilisation née dans une certaine zone climatique puisse coloniser une zone climatique différente.

L’antiquité classique se situe presque entièrement dans la zone à climat méditerranéen (Csa). De toutes les populations de l’antiquité classique, seuls les Romains (avec Jules César) se sont aventurés dans les zones à climat océanique (Cfb), et leur pénétration dans ces terres a toujours été très marginale. La frontière Nord de l’Empire Romain (Rhin et Danube) correspond presque exactement à la frontière entre le climat tempéré et le climat continental.

À la chute de l’empire romain, la civilisation classique se mélange avec les barbares venus de l’Europe du Nord-Est, au climat continental. Le christianisme médiéval se développe tant dans l’Europe méditerranée que dans l’Europe continentale, et présente une série de rituels adaptés au passage des saisons, et notamment à la présence des hivers:

  • Noël est le début de l’hiver. On tue les animaux qui ne sont pas nécessaires au fonctionnement de la ferme, car ilserait trop difficile de nourrir en hiver. On profite de l’occasion, et de l’abondance de viende qui en dérive, pour faire un grand repas et une grande fête.
  • Carnaval est à la moitié de l’hiver, quand la nourriture commence à manquer et il faut commencer à réduire les portions pour tenir jusqu’à la fin de l’hiver. On en profite pour faire une dernière fête.
  • La Carême correspond à la fin de l’hiver, quand les réserves de nourriture sont presque épuisées. On tient bon, on mange moins, et on partage la nourriture avec les gens moins favorisés.
  • Pâques correspond à l’arrivée du printemps. Les animaux commencent à se réproduire, les premiers fruits mûrissent, et il y a à nouveau une disponibilité de nourriture. Tous les animaux qui symbolisent Pâques (poussin, agneau, lapin) sont ceux qui sont disponibles à cette saison.

À l’intérieur du Christianisme, on peut aussi noter une différence entre le Catholicisme, plus développé dans les régions au climat tempéré, et le Protestantisme, plus dévéloppé dans les régions au climat continental.

L’Islam se dévéloppe presque uniquement dans les régions au climat désértique. L’Islam n’a pas de rituels liés au cycle des saisons (les fêtes musulmanes peuvent tomber indifféremment en hiver comme en été), et la solidarité entre les fidèles se fait tout le long de l’année. Au moyen âge, la conquête arabe de l’Europe s’est arrêtée aux Pyrenées, là où le climat désertique laisse la place au climat océanique.

On observe dans l’Islam une différence entre les Arabes, situés dans les déserts chauds, et les Turques et les Perses, situés dans les déserts froids. Différemment des Arabes, qui fêtent nouvel-an à une date variable, les Turques et les Perses fêtent nouvel-an toujours le 21 mars (Nowruz).

Le Judaïsme se divise en deux catégories: les Séfarades, qui vivaient dans les régions au climat méditerranéen, et les Ashkenazes, qui vivaient dans les régions au climat continental.

L’Hindouisme se trouve uniquement dans la partie du Subcontinent indien au climat tropical/tempéré. La frontière entre l’Inde et le Pakistan correspond presque exactement à la frontière entre le climat tropical et le climat désertique.

L’Empire Russe correspond à des zones avec hivers rigides: déserts froids, climats continentaux et zone polaire. Les peuples russes se sont adaptés pour survivre aux hivers froids et pour faire de cette capacité de survie leur point de force. Même la limite entre l’Europe Occidentale et le Pacte de Varsovie correspond presque exactement à la limite entre climat océanique et climat continental.

La Révolution industrielle a permis à des nombreuses civilisations de s’affranchir des contraintes climatiques, et de coloniser des zones au climat très différent de celui d’origine. Le prix à payer pour cette possibilité est celui d’une grande consommation d’énergie. Les descendants des Anglais (peuple habitué à un climat océanique) ont ainsi pu coloniser un territoire allant du Canada (au climat continental) au sud des États Unis (au climat désertique) et y implanter un paysage de campagne anglaise.

3. Le climat du futur.

Dans le futur, le climat est censé changer, avec un réchauffement moyen de 3-4 dégrés. Allons voir comment cela va se traduire dans les différentes régions.

  • Dans les zones tropicales, désertiques et dans une grande partie de l’Emisphère Sud, presque rien ne change. On observe juste un passage du Nord de l’Inde d’un climat tempéré à un climat tropical.
  • En Europe, tout l’Est va passer d’un climat continental à un climat océanique, tandis que l’Espagne va passer d’un climat méditerranéen à un climat désertique. Ces changements risquent de mettre à mal la Russie Européenne, qui ne peut plus compter sur sa supériorité dans les climats rigides. Ils ouvrent aussi la voie pour une nouvelle conquête arabe de l’Espagne: le climat désertique pourrait pousser les Européens à partir, et laisser la place aux arabes, bien plus préparés à ce type de climat.
  • En Sibérie et au Canada, des grands territoires vont passer du climat polaire au climat continental. Si la Russie risque de perdre son avantage en Europe suite aux hivers plus doux, elle va gagner des nouvelles terres au centre du pays, qui pourraient devenir habitables et cultivables.

L’incognite la plus grande reste au niveau des États-Unis. Les États-Unis, maintenant comme dans le scénario futur, restent une grosse anomalie: un pays qui couvre des zones climatiques très différentes, et qui héberge une culture assez uniforme.

Le risque pour les États-Unis ne vient pas tant d’un changement climatique, quant d’une possible pénurie d’énergie. Sans le flux constant d’énergie qui tient ensemble le pays, les diverses parties du pays commenceraient à se différencier les unes des autres, et le pays se diviserait en 5-6 états plus petits et plus homogènes du point de vue climatique.


Si vous voulez adapter votre lieu de vie au climat de votre région, et le rendre moins dépendant des énergies extérieures, contactez-nous au 079 525 71 35.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s