Coopérative « Le Nid Vert »: stratégie pour 2020.

Ces dernières semaines, nous avons fait le point sur notre coopérative « Le Nid Vert« , et nous avons esquissé notre stratégie pour 2020.

1280px-villa_maintenon_le_plessis-robinson_3
(source image)

Ce qui est assez clair est que nous ne pouvons pas aspirer aux terrains de l’état. Nous avons passé plusieurs mois dans le groupement des coopératives, participé à pas mal de réunions, postulé pour plusieurs terrains, pour nous retrouver toujurs à la case départ: la concurrence entre coopératives est très forte,et continuer sur cette piste serait seulement une perte de temps. De plus, grâce à notre agence Nouvimmo, nous avons accès à plusieurs terrains appartenant à des propriétaires privés, ce qui nous donne une certaine indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.

Une fois compris que nous pouvons, pour nos projets, compter uniquement sur nos forces, il faut voir quels sont nos objectifs et nos moyens.

Notre objectif est de réaliser les projets que nous avons esquissé ces derniers temps, notamment:

Et nos moyens sont les fonds propres mis à disposition par nos coopérateurs. Il est donc important que ces fonds propres soient sécurisés contre les éventuels risques derivant de la construction et de l’exploitation des immeubles de la coopérative, et qu’ils puissent rapporter un intérêt aux coopérateurs qui ont placé de l’argent dans la coopérative.

il en sort donc une stratégie en 2 étapes.

Étape 1: consolidation des fonds.

Pour commencer, il est important que les premiers investissements de la coopérative soient faits sur des biens où le risque est faible et les rendements sont hauts. Pour cela, les premiers investissement se feront sur des immeubles existants, de préférence dans l’agglomération lausannoise.

Dans l’agglomération lausannoise, les rendements des immeubles locatifs se situent aoutour de 5%  (par comparaison, la moyenne dans le canton de Genève est de 3%).

Donc, si nous partons sur un bien à 1’000’000 CHF, avec un rendement locatif de 5%,  20% de fonds propres et une rémunération des parts sociales à 3%, nous aurons:

  • Rendement locatif: 1’000’000 *5% = 50’000 CHF/an
  • Fonds propres: 1’000’000 * 20% = 200’000 CHF
  • Emprunt bancaire: 1’000’000 *80% = 800’000 CHF
  • Rémunération fonds propres = 200’000 * 3% = 6’000 CHF/an
  • Amortissement prêt bancaire = 800’000 * 1% = 8’000 CHF/an
  • Intérêts prêt bancaire = 800’000 * 1% = 8’000 CHF/an
  • Total frais = 6’000 + 8’000 + 8’000 = 22’000 CHF/an
  • Bénéfice pour la coopérative = 50’000 – 22’000 = 28’000 CHF/an.

Ces 28’000 CHF/an permettent à la coopérative de faire face aux imprévus, rembourser les fonds des coopérateurs qui souhaitent partir, et constituer un fond pour les nouveaux projets.

Etape 2: nouveaux projets.

Une fois que le capital initial de la coopérative est consolidé, et qu’il y a un flux constant d’argent qui rentre chaque année, la coopérative pourra mener des opérations plus complexes, sur des immeubles à rénover ou à construire. Pour cela, il faudra arriver au moins à un capital de 4’000’000 CHF, ce qui donne un flux net de 100’000 CHF par an.

Étape 3: logement des coopérateurs.

Au fur et à mesure que les bails seront résiliés, la coopérative pourra loger ses membres dans les appartement qu’elle possède.


Notre coopérative vous intéresse? Vous seriez intéressés à investir?
Contactez-nous au 079 525 71 35!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s